hotel pas cher
Hotel.France-Région.com
L'annuaire des hôtels en France ...
 
Régions départements
 
 

Au 1er janvier 2006, 17 884 hôtels classés offrent 602 000 chambres. En 2005, l'hôtellerie classée a enregistré près de 188 millions de nuitées. Elle emploie 170 000 salariés et réalise un chiffre d'affaires annuel de plus de 15 milliards d'euros.
54,4 % des hôtels sont classés dans la catégorie 2 étoiles.

Après une bonne année 2005, la fréquentation touristique se maintient dans les hôtels en 2006 et s’accroît sensiblement dans les campings. Dans les hôtels, le nombre des nuitées est proche de celui de l’année 2005. La fréquentation hôtelière française progresse grâce à la clientèle d’affaires, tandis que celle des touristes étrangers recule légèrement. Les hôtels haut de gamme affichent les meilleurs résultats en 2006, pour les taux d’occupation comme pour les nuitées. Leur parc ne cesse de se développer. L’hôtellerie de plein air réalise une bonne saison 2006, avec une hausse des nuitées de 2,5 % par rapport à 2005. Comme l’année précédente, les emplacements équipés d’un hébergement léger sont plébiscités par rapport aux emplacements nus, et la fréquentation progresse dans les campings haut de gamme. L’Île-de-France attire une importante clientèle d’affaires française au second semestre. Dans l’hôtellerie comme dans les campings, l’Aquitaine et les Pays de la Loire réalisent une excellente saison 2006.

L’hôtellerie haut de gamme gagnante
Taux d’occupation des hôtels de tourisme
Source : enquête de fréquentation hôtelière - Insee, direction du Tourisme, partenaires régionaux.

Ce sont les hôtels haut de gamme, de catégorie 3 étoiles et surtout 4 étoiles, qui réalisent les meilleures progressions en 2006 (graphique 1). Après un point bas en 2003, les taux d’occupation comme le nombre des nuitées passées dans ces hôtels n’ont cessé de progresser. Ce sont d’ailleurs les deux catégories d’hôtels qui se sont le plus développées en 2006 (encadré).
Le taux d’occupation moyen des hôtels 4 étoiles - 4 étoiles luxe a reculé pendant trois ans, de 2001 à 2003, en raison de la désaffection des clientèles à fort pouvoir d’achat : américaine, japonaise ou en provenance du Proche et du Moyen-Orient. Depuis 2004, ce taux se redresse régulièrement et en 2006, il progresse à nouveau de 3,8 points, pour s’établir à 66,2 %. Les clientèles américaine et japonaise sont revenues en 2004-2005, et 2006 voit l’émergence de la clientèle chinoise. La fréquentation française progresse également dans les hôtels 4 étoiles en 2006, qui retrouvent ainsi leur taux d’occupation de l’année 2001.
Les hôtels 3 étoiles affichent eux aussi une hausse par rapport à l’année précédente de leur taux d’occupation (+ 1,6 point) comme de leurs nuitées (+ 1,8 %). Cette bonne performance est à mettre à l’actif de la clientèle française, car dans cette catégorie d’hôtels la clientèle étrangère diminue légèrement en 2006.
Les hôtels de milieu de gamme, 1 ou 2 étoiles, réalisent une année moyenne : leur taux d’occupation progresse mais le nombre de leurs nuitées diminue légèrement par rapport l’année 2005. Ce recul des nuitées est en partie dû à celui de l’offre en chambres de ces catégories d’hôtels.
En revanche, pour les hôtels économiques 0 étoile, l’année 2006 est assez médiocre : leur taux d’occupation (– 0,4 point) comme le volume de leurs nuitées (– 4,9 %) baissent par rapport à l’année précédente, tant pour la clientèle française qu’étrangère.

source : http://www.insee.fr